En 2019, la prospective des métiers de France Stratégie prendra en compte les transitions écologiques et numériques

18 Juin 2019

En 2019, la prospective des métiers de France Stratégie prendra en compte les transitions écologiques et numériques © France Statégie Lors d’une rencontre organisée par l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis) le 14 juin à Paris, Gilles de Margerie, commissaire général de France Stratégie, a présenté les axes de travail 2019 de l'institution.

Outre la transition écologique et l’adaptation du système productif aux défis du 21e siècle, France Stratégie se penche sur les moyens de faire baisser structurellement le chômage et anticipe l’avenir du travail et son organisation.

Gilles de Margerie estime que certains leviers expliquant le chômage de masse ont été traditionnellement bien étudiés, notamment le désajustement des compétences, mais que les leviers liés à la création d’emploi n’ont pas été suffisamment regardés. Alors que le Plan d’investissement sur les compétences se déploie pour pallier le premier écueil, France Stratégie entend regarder les pratiques managériales, la capacité des entreprises à exporter ou à redéployer leurs activités, afin d’offrir une autre perspective. Gilles de Margerie récuse l’idée d’un plein emploi avec 7 % de chômage en France, quand d’autres pays européens arrivent à des taux de 3-4 %.

Prospective horizon 2030

Hélène Garner, directrice du département « travail, emploi, compétences » a décrit le processus de travail nécessaire à l’élaboration du quatrième exercice de prospective des métiers et des qualifications (PMQ) à l’horizon 2030 (lire notre article). Ce document conséquent (416 pages pour la précédente édition) est très attendu par les acteurs de la formation, les Régions et les institutions. « Cet exercice au long cours, commencé en 2018 est compliqué, séquentiel et itératif », explique-t-elle.

En lien avec la Dares, il s’agit d’élaborer des modèles macroéconomiques avec les référentiels d’activités, de modéliser des projections d’emploi par secteur et de les confronter aux experts sectoriels et aux observatoires de branches, d’ajuster ces donner, avant de réaliser des projections d’emploi sur les 87 familles professionnelles. Sont prises en prises les mobilités professionnelles entre secteurs et métiers, les départs à la retraite, et les éventuels impacts des réformes.

Cette année, une innovation est annoncée : une déclinaison régionale de ces projections et une visualisation des compétences, en utilisant le référentiel Rome de Pôle emploi. Plusieurs scénarios seront élaborés, prenant en compte les transitions écologiques et numériques.

Utile pour carte des formations

Le document devrait être disponible à la fin de l’année 2019. Le précédent volume a été téléchargé plus de 35 000 fois, ce qui démontre son intérêt pour les acteurs. Selon le bilan réalisé par France Stratégie de ces exercices de prospective, la prospective s’avère utile pour élaborer des cartes de formation initiale et continue, développer de nouvelles offres de formation, adapter les places, accompagner des secteurs pour réaliser des contrats d’objectifs territoriaux, etc. Un exercice long mais incontournable.

Christelle Destombes (Centre inffo pour Défi métiers)

 

Tags : prospective | France stratégie | baromètre prospectif