Emploi dans le jeu vidéo : l’Ile-de-France reste en tête

04 Avril 2022

© AFJV La région Ile-de-France concentre toujours la majorité des entreprises et des offres d’emploi du secteur du jeu vidéo mais voit sa position s’éroder avec les nouvelles aspirations de mobilité, selon l’Observatoire de l'emploi du jeu vidéo.

L’agence française pour le jeu vidéo (AFJV) a dévoilé le 31 mars les résultats de l'Observatoire de l'emploi du jeu vidéo 2022. Cette étude, réalisée avec le soutien de Gaming Campus, s’appuie sur les données provenant des annuaires et du portail de l'emploi de l'AFJV qui recueille la quasi-totalité des offres d'emploi et de stage de l'industrie du jeu vidéo.

Des entreprises du jeu vidéo très présentes en Ile-de-France

Le tissu industriel du secteur du jeu vidéo se porte bien. En croissance de 10 % en un an, il est composé à fin mars 2022 de 650 entreprises. Parmi celles-ci, 308 sont situées en Ile-de-France faisant de la région la première de France en nombre d’entreprises (47 %).

L’Ile-de France demeure aussi la première région pourvoyeuse d’emploi du secteur du jeu vidéo, avec 54 % des annonces d’offres de CDI, CDD, alternance ou stages en 2021. Dans la région, les opportunités d’emploi se concentrent notamment à Paris (69 % des annonces en Ile-de-France et 37 % des annonces en France), en Seine-Saint-Denis (12 % des annonces de la région) et dans les Hauts-de-Seine (11 % des annonces).

Les premiers employeurs du secteur en Ile-de-France sont l’entreprise Quantic Dream (11 % des annonces de la région en 2021), avant Ubisoft Paris (9 % des annonces) et Dontnod Entertainment (6 % des annonces).

Des aspirations géographiques bouleversées par la crise sanitaire

Si l’Ile-de-France continue à occuper une place prépondérante sur le marché de l’emploi du jeu vidéo en France, sa position est néanmoins en recul. La région « qui était passée sous la barre des 50 % en 2020 continue sa lente décroissance et perd 2 % de ses entreprises en 2021 », constate ainsi l’AFTV.

L’édition 2022 de l’Observatoire de l'emploi du jeu vidéo fait surtout apparaître des aspirations géographiques bouleversées par la pandémie. Alors que l’Ile-de-France était en tête de classement en 2020 en nombre de candidats en moyenne pour une annonce par région, elle passe en 2021 à la troisième place.

La première place du podium est désormais occupée par le télétravail (55 candidats pour une annonce), suivi par la région des Hauts-de-France (51 candidats pour une annonce). « Avec 40 candidats en moyenne [l’Ile-de-France] rejoint le groupe des régions dont les recrutements sont en tension », observe l’AFTV.

 

Raphaëlle Pienne

 

Tags : observatoire | jeu vidéo | recrutement | démographie