Défi métiers analyse la dynamique de la formation professionnelle

25 Février 2020

Défi métiers analyse la dynamique de la formation professionnelle © Adobe Stock Défi métiers décrypte, dans leur dynamique, les différentes dimensions de la formation professionnelle.

La formation professionnelle vit de nombreux changements depuis plusieurs années. Au-delà des réformes qui se succèdent et de l’impact des lois sur le financement comme sur les acteurs et leurs rôles dans l’organisation de la formation professionnelle, celle-ci s’en trouve modifiée dans ces différentes dimensions.

Défi métiers réalise une étude sur l’ensemble des mouvements de la formation professionnelle (transformations, évolutions, mutations, créations, actualisations, etc.) produits par des phénomènes ou des évènements, regroupés en facteurs de différentes natures.

Les conséquences de ces évolutions sur l’offre de formation proposée en Ile-de-France : ces impacts sur les spécialités de formation, les modalités proposées, le public auquel s’adresse l’offre de formation, l’ingénierie financière mobilisée, la lisibilité de l’offre, etc. La territorialisation francilienne de cette offre de formation pourra aussi être étudiée, tant dans la pertinence de cette approche (selon le niveau de la formation et sa spécificité, l’implantation territoriale est plus ou moins importante, elle a plus ou moins de sens du fait du développement des modalités en distanciel proposées) que dans son évolution.

Au-delà de l’offre en elle-même, les organismes de formation sont aussi potentiellement impactés : dans leur structuration, leur nombre, leur positionnement comme dans leur taille et leurs activités internalisées ou externalisées. Leur chaîne de valeur est, elle aussi, amenée à évoluer.

Par voie de conséquence, c’est l’ensemble de l’écosystème de la formation professionnelle qui évolue, y compris les métiers associés. L’ensemble des métiers de la formation sont-ils et resteront-ils l’exclusivité des organismes de formation ? Comment les métiers de la formation vont-ils évoluer au regard des progrès technologiques, financiers ou de l’évolution du temps accordé à la formation ?

De même, les outils techniques de formation comme la mobilisation du temps consacré à la formation interrogent, les connaissances sur le fonctionnement du cerveau et ses modalités d’apprentissage, la mise à disposition d’une multitude d’information à n’importe quel moment du jour et de la nuit sont des exemples de situations qui questionnent sur l’ingénierie pédagogique et les savoirs techniques de mise en œuvre.

Source  : Défi métiers

Ces différentes dimensions de la formation professionnelle sont potentiellement impactées par des facteurs de politiques publiques (législation, dispositif, etc.) mais aussi des facteurs macro-économiques et d’évolution du marché, des facteurs techniques (dont le développement du numérique dans l’ensemble des activités), sociétaux (telles que des exigences renforcées de l’adaptabilité des personnes à différents métiers et à l’occupation de différents emplois dans des contextes divers), démographiques et d’un nécessaire accès à la formation tout au long de la vie pour chacun, etc.

Un même facteur pourra impacter la formation professionnelle dans une partie ou la totalité de ses dimensions. La transversalité des impacts de ceux-ci sera aussi étudiée dans le cadre de la dynamique de la formation professionnelle.

Des productions régulières (actualités, dossiers, etc.) seront publiées sur le site de Défi métiers dès ce premier trimestre 2020 et se poursuivront tout au long de l’année.

Catherine Gwet

Tags : Dynamique | formation professionnelle | organisme de formation | pédagogie innovante | Défi métiers