Davantage d'embauches en contrat de professionnalisation en 2016

08 Mars 2018

Des embauches en hausse en contrat de professionnalisation en 2016 © Fotolia En 2016, 195 300 embauches en contrat de professionnalisation ont eu lieu, soit une hausse de 5,1 % par rapport à 2015. Les embauches reprennent dans la construction et poursuivent leur progression dans l’industrie et le tertiaire.

Le Contrat de professionnalisation est un dispositif d’insertion en alternance. Son objectif est de permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter la formation initiale par une qualification complémentaire. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans ou plus, aux bénéficiaires de certains minima sociaux et aux personnes ayant bénéficié d’un Contrat unique d’insertion (CUI).

Des embauches en hausse dans la construction

Après huit années consécutives de baisse, les embauches reprennent dans la construction (+16,7 %). Elles progressent également dans l’industrie (+ 2,2 %), ainsi que dans le tertiaire (+ 5,2 %), principal secteur employeur avec 80,2 % des nouveaux contrats.

Dans le tertiaire, les recrutements augmentent dans l’ensemble des secteurs sauf dans celui du transport et de l’entreposage (-6,4 %). Dans l’industrie, la hausse des embauches est tirée par le secteur de l’industrie chimique et pharmaceutique (+16,1 %). Les recrutements ont été particulièrement dynamiques dans les entreprises de 0 à 4 salariés (+15,5 %) et celles de 50 à 250 salariés (+8,3 %). Les entreprises de plus de 250 salariés réalisent un tiers des embauches.

Les plus de 26 ans signent davantage de contrats de professionnalisation

En 2016, le nombre de personnes de 26 ans ou plus qui ont été embauchées en Contrat de professionnalisation a davantage augmenté (+7,3 %). En 2016, le niveau de diplôme à l’entrée du contrat de professionnalisation continue de s’élever : 46 % des personnes embauchées sont titulaires d’un diplôme de niveau Bac +2 ou plus (+ 8,4 %).

Pour 74 % des nouveaux bénéficiaires, la formation en contrat de professionnalisation prépare à un diplôme ou à un titre à finalité professionnelle reconnu par l’État enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RCNP). 12 % des nouveaux contrats de professionnalisation visent un certificat de qualification professionnelle.

Moins de CDI et des durées de formation plus longues

Les moins de 26 ans signent moins souvent de CDI (3,1 % des contrats) que leurs aînés. Les contrats à durée déterminée d’un an ou moins sont les plus fréquents (64 %).

La durée de l’action de professionnalisation (alternance entre enseignements et périodes de travail en entreprise) est stable et s’établit à 13,7 mois en 2016. En revanche, la durée moyenne de la formation augmente légèrement et passe de 589 heures en moyenne en 2015 à 600 heures en 2016.

Pour en savoir plus, télécharger l’étude de la Dares.

Emmanuelle Vignerot

Tags : Dares | contrat de professionnalisation | jeune | BTP