Contrat de professionnalisation : des recrutements en hausse

03 Novembre 2015

Contrats de professionnalisation : des recrutements en hausse © Fotolia Une étude de la Dares consacrée au Contrat de professionnalisation en 2014 pointe une reprise des embauches dans le tertiaire et dans l'industrie.

En 2014, 177 300 embauches en Contrat de professionnalisation ont eu lieu en France dans l’ensemble des secteurs, soit une hausse de 3 %, qui intervient après une baisse de 3 % entre 2012 et 2013.

Cette hausse repose essentiellement sur une reprise des embauches dans le secteur tertiaire (+ 4 %) et dans l’industrie (+ 3%). A l'inverse, le nombre de Contrats de professionnalisation dans la construction recule nettement (- 10 %).

Les recrutements en Contrat de professionnalisation ont fortement progressé dans les établissements de plus de 250 salariés  (+ 12 %).

Le contrat de professionnalisation est un dispositif d’insertion en alternance commun aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans ou plus et, depuis la loi du loi du 24 novembre 2009, aux bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA), de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) et aux personnes ayant bénéficié d’un Contrat unique d’insertion (CUI).

Des contrats plus courts et des CDI moins nombreux

La durée des contrats ou actions de professionnalisation est en moyenne de 13,5 mois et tend à diminuer légèrement depuis 2012 (- 0,3 mois). Le raccourcissement de la durée des contrats s’accompagne d’une baisse de la durée de la formation.

En outre, les formations longues d’au moins 800 heures reculent progressivement : 25 % des contrats en prévoient en 2014, contre 26 % en 2013 et 28 % en 2012.

Dans le même temps, on note que la part des recrutements sous forme de CDI passe de 9 % en 2012 à 7 % en 2014.

Les diplômés de niveau baccalauréat et du supérieur restent les principaux bénéficiaires du Contrat de professionnalisation (76 % des nouveaux contrats). L’âge moyen des bénéficiaires augmente significativement : 23 % des personnes embauchées en 2014 sont âgées de 26 ans ou plus, contre 16 % en 2010.

La formation en Contrat de professionnalisation permet d’obtenir majoritairement (71 %) un diplôme ou un titre à finalité professionnelle reconnu par l’État (une certification enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles, autre qu’un Certificat de qualification professionnelle).

Télécharger Dares analyse n°080, octobre 2015

Patricia Holl

Tags : contrat de professionnalisation | insertion professionnelle