Comment les stagiaires de la formation professionnelle continue ont-ils vécu le premier confinement ?

18 Novembre 2020

Comment les stagiaires de la formation professionnelle continue ont-ils vécu le premier confinement ? © Adobe Stock Entre mars et mai 2020, les organismes de formation ont dû faire face au confinement. Défi métiers s’est intéressé à la façon dont les stagiaires ont vécu cette période. Quels ont été les freins et les leviers à la continuité pédagogique ?

En écho à une précédente étude de Défi métiers présentant la façon dont les organismes de formation ont fait face au premier confinement, cette nouvelle étude se propose d’explorer la façon dont les stagiaires de la formation professionnelle continue ont vécu cette période.

4 400 stagiaires engagés dans une formation financées par la Région Ile-de-France ont été interrogés par questionnaire au mois d’avril, pendant le premier confinement et parmi ceux-ci, 80 ont été à nouveau interrogés par téléphone lors du déconfinement, à la fin du mois de juin, afin d’approfondir et illustrer les différentes situations vécues.

88% des stagiaires ont découvert les modalités de formation à distance à l’occasion de ce premier confinement. L’étude montre que cette expérimentation, réalisée dans des conditions exceptionnelles, ne s’est pas faite sans difficulté.

Ces difficultés varient en fonction du parcours de formation (formations dans le domaine de la production, des services, des langues, parcours type « compétences transversales », ou « élaboration du projet professionnel ») mais également du sexe des stagiaires. Ainsi, les hommes mentionnent des difficultés le plus souvent d’ordre matériel : accès à internet insuffisant, matériel inadapté, difficulté d’utilisation de certains outils. Quant aux femmes, elles expriment très nettement davantage de difficultés liées à leur situation personnelle (maladie, enfants ou parents à charge, violences conjugales, …).

Outre les problématiques spécifiquement pédagogiques, les difficultés mentionnées par les stagiaires montrent une exacerbation de problématiques économiques ou sociales dans le contexte du confinement, qui ont impacté le suivi des formations. La prise en compte de ces situations individuelles semble nécessaire pour assurer la continuité pédagogique en cas de reconfinement ou d’extension des modalités de formation en distanciel. En outre, cette étude permet d’interroger les formations en distanciel à partir du regard des stagiaires eux-mêmes sur cette modalité pédagogique.

Téléchargez l'étude : « Le confinement vu par les stagiaires de la formation professionnelle continue »

Mathieu Le Floch

 

Tags : actualité | covid19 | continuité pédagogique | distanciel | stagiaire