Chartes d’engagement en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle dans le BTP

11 Janvier 2021

© Adobe Stock L’Etat et quatre Fédérations professionnelles du bâtiment et des travaux publics ont signé, le 05 janvier, des chartes d’engagement en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle dans le cadre de "France Relance".

Signées par l'Etat et quatre Fédérations nationales du bâtiment et des travaux publics*, ces chartes reflètent les "engagements forts pris pour l’emploi et la formation professionnelle" dans le secteur du BTP** dans le cadre du plan de relance.

A travers "France Relance", l’Etat réaffirme donc son soutient au secteur du BTP** : maintien des dispositifs PTZ et Pinel en 2021 ; 4 214 projets de rénovation énergétique des bâtiments publics sélectionnés ; mise en oeuvre de dispositifs pour la réhabilitation de logements sociaux ; loi d’Accélération et de simplification de l’action publique (ASAP) ; rénovation énergétique des logements privés (MaPrimeRenov’), etc.

En outre, toujours dans le cadre de ce plan, près de 10 milliards d’euros seront débloqués pour favoriser l’activité du secteur ; 6,7 milliards d’euros seront consacrés "à la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés pour réduire sensiblement les émissions de CO2". D’autres cofinancements (publics ou privés) et mesures de "France Relance" (plan d’investissement du Ségur de la Santé notamment) pourront être mobilisés. Par ailleurs, les "moyens dédiés à la formation des jeunes et des demandeurs d’emploi aux métiers de la transition écologique" seront sensiblement augmentés. Enfin, les dispositifs seront simplifiés afin de "favoriser le rebond de l’activité et de l’emploi" pour les TPE et PME.

"France Relance sera un succès grâce à la mobilisation et l’engagement de tous les acteurs, publics comme privés. L’Etat se mobilise depuis début septembre pour la mise en œuvre et la simplification des mesures de relance qui soutiendront le secteur du BTP et qui accompagneront les artisans, les TPE et les PME partout sur le territoire. Les engagements que prennent aujourd’hui les fédérations professionnelles de ce secteur structurant pour l’économie sont à saluer. La mobilisation conjointe de l’Etat et des fédérations permettra de favoriser durablement l’emploi et la formation professionnelle", a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Avec la signature de ces chartes, les Fédérations professionnelles s’engagent à :

  • consolider l’emploi existant en solde net et maintenir une dynamique de création d’emploi au cours des deux prochaines années : 50 000 embauches prévues dans les travaux publics d’ici 2022 ;
  • maintenir dans le bâtiment les effectifs de l’apprentissage en 2021 à un niveau équivalent à celui de 2020 ;
  • augmenter de 50 % le nombre d’apprentis dans les travaux publics entre 2019 et 2022 (passer de 8 000 à 12 000 apprentis) ;
  • mobiliser les entreprises adhérentes pour que tout apprenti soit accueilli au sein d’une entreprise fin février 2021 ;
  • reconduire une opération équivalente à celle des "15 000 bâtisseurs" menée par la FFB dans les quartiers prioritaires de la ville en 2018-2019 et une campagne de recrutement et de promotion des métiers ;
  • promouvoir la mixité dans le secteur de l’artisanat du bâtiment et encourager l’entreprenariat au féminin ;
  • quantifier l’empreinte carbone du secteur des travaux publics et présenter un plan d’investissement dans les infrastructures.

* Fédération française du bâtiment (FFB), Fédération nationale des travaux publics (FNTP), Confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la Confédération nationale artisanale des travaux publics et du paysage (CNATPP)

** BTP : Bâtiment et travaux publics

Emmanuelle Vignerot

Tags : fédération professionnelle | BTP | #1jeune1solution | plan de relance | RCO