Certification CléA : une place spécifique pour une individualisation des parcours

21 Janvier 2019

Certification CléA : une place spécifique pour une individualisation des parcours © Adobe Stock La continuité et le développement du Socle de connaissances et de compétences professionnelles sont organisés autour de la modularisation de CléA et de CléA numérique.

Le Décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019 relatif au cadre national des certifications professionnelles, pris en application de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, présente un intérêt double.

En premier lieu, il définit le cadre national des certifications professionnelles selon lequel est établie la classification, par niveau de qualification, des certifications professionnelles enregistrées au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Cette classification est opérée à partir de critères de gradation des compétences, déterminés au regard des emplois et des correspondances possibles avec les certifications des Etats appartenant à l'Union européenne, permettant d'évaluer :

  • la complexité des savoirs associés à l'exercice de l'activité professionnelle ;
  • le niveau des savoir-faire, notamment en fonction de la complexité et de la technicité d'une activité dans un processus de travail ;
  • le niveau de responsabilité et d'autonomie au sein de l'organisation de travail.

8 niveaux de qualification

Huit niveaux se substituent ainsi aux actuels niveaux I (bac+5 et +) à VI (sortie du système éducatif en cours du 1er cycle de l’enseignement secondaire, sans qualification) issus de la nomenclature du 21 mars 1969.

Le niveau 1 du cadre national des certifications professionnelles correspond à la maîtrise des savoirs de base.

Le niveau 8 atteste de la capacité à identifier et résoudre des problèmes complexes et nouveaux impliquant une pluralité de domaines, en mobilisant les connaissances et les savoir-faire les plus avancés, à concevoir et piloter des projets et des processus de recherche et d'innovation (doctorat).

Entre les deux, 6 niveaux permettent de classifier les capacités en contexte professionnel. Les critères relatifs aux savoirs, aux savoir-faire et aux niveaux de responsabilité et d'autonomie associés aux niveaux de qualification du CNCP sont fixés dans un tableau annexé.

Une nouvelle section « Socle de connaissances et de compétences professionnelles » créée dans le Code du Travail

Par ailleurs, le décret  indique que le Socle de connaissances et de compétences, qui est l'ensemble des connaissances et des compétences qu'il est utile pour un individu de maîtriser afin de favoriser son accès à la formation professionnelle et son insertion professionnelle, doit être apprécié dans un contexte professionnel.

L'article D. 6113-30 reprécise les 7 modules de CléA, auxquels peuvent s'ajouter des modules complémentaires définis dans le cadre du :

  • Service public régional de la formation professionnelle, pour lutter contre l'illettrisme et favoriser l'accès à la qualification ;
  • CléA numérique, pour l'acquisition et l'exploitation de l'information, la prise en compte des principes de la sécurité numérique et la gestion collaborative des projets.

L'article D. 6113-33 souligne que les formations relatives à l'acquisition des compétences et connaissances peuvent être proposées indépendamment les unes des autres. Il prévoit la modularisation des formations et l'évaluation préalable pour permettre l'adaptation de l'action de formation aux besoins de la personne

La toute récente Association paritaire nationale interprofessionnelle et l'évolution professionnelle veillera notamment à assurer la continuité des certifications aux savoirs de base et en favoriser le développement.

Christine Barret-Labre

 

Tags : cléA | certification professionnelle | savoirs de base