Au-delà de la contrainte réglementaire, Qualiopi offre une opportunité d’améliorer son organisation

22 Février 2021

Au-delà de la contrainte réglementaire, Qualiopi offre une opportunité d’améliorer son organisation © Fotolia La nouvelle démarche qualité portée par la certification Qualiopi amène les prestataires de formation à optimiser leurs process quels que soient leur taille et leur profil. Quatre d’entre témoignent.

Fin 2020, environ 12 000 prestataires de formation s’étaient engagés dans la certification Qualiopi. Parmi eux, 7 500 avaient obtenu ce sésame indispensable pour mobiliser des fonds publics et mutualisés. A un an de l’échéance du 1er janvier 2022, ces chiffres témoignent d’un certain attentisme du marché. Beaucoup s’interrogent sur la marche à gravir pour se mettre en conformité et des moyens à mobiliser. Les premiers candidats à la certification dont 70% d’indépendants et de petites structures enregistrent des taux de certification de 90% selon une enquête réalisée par Centre Inffo. Comment s’y sont-ils préparés ? Comment ont-ils fait évoluer leur organisation ? Quatre prestataires de formation ont témoigné lors de la Matinée d’actualité de Centre Inffo, le 21 janvier.

Un levier stratégique

Que l’on soit aguerri aux démarches qualité ou que l’on parte d’une page blanche, la première étape consiste à identifier et évaluer les écarts avec les exigences du référentiel Qualiopi. Pour certains, ce travail remonte jusqu’à l’équipe de direction. « Nous avons réuni le Comex en séminaire stratégique. Sur la base du guide de lecture, nous avons identifié les points de non-conformité potentiels et décidé des axes d’amélioration à déployer en allant plus loin que le référentiel si nécessaire », confirme Brigitte Boudier, responsable qualité du groupe Cesi. Même approche volontariste chez OpenClassrooms. A sa création, le pure-player de l’e-learning a dû montrer patte blanche sur le marché. Il connaît donc la valeur d’une certification à l’externe mais aussi en interne pour accompagner le développement de l’entreprise. « La direction générale considère les démarches comme un levier stratégique », explique Maïssa Benmiloud, responsable qualité d’OpenClassrooms. La Fédération française de hockey sur glace (FFHG) a fait de Qualiopi un outil de structuration de son activité de formation. « La démarche qualité a également permis de valoriser le travail des équipes et de les souder », affirme Jacques Vettraino, directeur de l’Institut de formation de la FFHG.

Un levier d’amélioration

Cesi, OpenClassrooms et la FFHG ont donc choisi d’appréhender Qualiopi comme une occasion de rendre leur organisation plus efficace. Ils n'ont pas hésité à investir du temps et des ressources pour se mettre en conformité. « Nous avons décidé de nous faire accompagner. Nous avons construit nos parcours VAE et revu entièrement notre communication. Ce travail a duré un an », précise Jacques Vettraino. De son côté, OpenClassrooms s’est appuyé sur le référentiel Qualiopi pour structurer ses deux activités les plus récentes, la VAE et l’apprentissage. « Nous avons travaillé pendant huit mois en mode projet avec toutes les équipes opérationnelles », confirme Maïssa Benmiloud. Historiquement très orienté vers des démarches qualité structurées (Iso 9001 et OPQF), Cesi a vu dans Qualiopi l’opportunité de mettre en cohérence et d’améliorer les process de prévention des abandons, de la gestion du handicap et de la veille.

Un levier de professionnalisation

Pour les indépendants ou les plus petites structures, les enjeux restent les mêmes. « La certification qualité soutient la professionnalisation et apporte une reconnaissance sur le marché », déclare Gilles Trichet, formateur indépendant certifié Qualiopi et aujourd’hui consultant au sein du cabinet Lafayette Associés. Le guide lecture permet de mieux comprendre les attendus et la philosophie de Qualiopi. Gilles Trichet a, lui aussi, trouvé des axes d’amélioration sur les outils de suivi via deux fichiers Excel et la gestion du handicap en listant notamment les associations ou interlocuteurs spécialisés dans la gestion de ces situations. Son conseil ? Partir de ce que l’on fait sans chercher à cocher toutes cases des éléments de preuve donnés en exemple dans la guide de lecture.

C. Trocquemé (Centre inffo pour Défi métiers)

Tags : formation | qualiopi