Apprentissage : suivre les places disponibles pour mieux accompagner jeunes et CFA

22 Septembre 2020

Apprentissage : suivre les places disponibles pour mieux accompagner jeunes et CFA © Pexels Défi métiers assurera un suivi régulier des places disponibles en apprentissage en Île-de-France tout au long de l'automne.

L’apprentissage constitue une voie de formation de plus en plus plébiscitée socialement car elle offre à l’apprenti l’acquisition d’une expérience professionnelle en plus d’une formation en centre.

Afin d’accompagner au mieux tant les futurs apprentis que les Centres de formation d’apprentis (CFA), la préfecture de région Ile-de-France au travers de la Direccte a demandé à Défi métiers de suivre au plus près les places disponibles en apprentissage. Cette mission vient compléter celle du référencement de l’offre de formation en apprentissage, confiée dans chacune des régions au CarifOref.

Ainsi, après une phase de test réalisée début juillet - impliquant quelques CFA mais aussi l’Ardrif (Association régionale des directeurs de CFA d’Ile-de-France) et Pôle Emploi - qui a permis d’améliorer l’intitulé des informations à recueillir, Défi métiers lance une campagne de recueil de ces informations auprès de l’ensemble des organismes de formation disposant d’une offre en apprentissage en Ile-de-France. Contactés via un mailing, il est demandé aux organismes de bien vouloir transmettre les informations avant le 28 septembre.

Par un recueil rapide offrant aussi bien une vision de synthèse de la situation sur le territoire régional qu’une approche détaillée par certification préparée, Défi métiers contribuera à la visibilité de la situation des jeunes en recherche d’apprentissage, offrant ainsi une plus grande efficacité à la mise en œuvre du plan #1Jeune1solution. Défi métiers sera amené à reconduire cette opération régulièrement au cours de l’automne. Le suivi de la situation paraît particulièrement important en cette période de crise sanitaire, afin d’identifier les difficultés rencontrées par les jeunes comme par les centres de formation d’apprentis. Il s’agit en effet de mettre à profit les six mois accordés aux apprentis pour signer un contrat d’apprentissage pour trouver des solutions aux problèmes identifiés.

Parallèlement à ces campagnes et au traitement des données, Défi métiers développera un outil pour faciliter le recueil de l’information et sa mise à jour, construisant l’image de la situation au plus près de la réalité.

Catherine Gwet

 

Tags : apprentissage | #1jeune1solution