Apprentissage : l’Atelier des chefs fait le pari du 100 % digital

05 Mai 2022

© Adobe Stock L’Atelier des chefs poursuit la diversification de ses activités en créant son CFA. Particularité de ce nouveau venu sur le marché de l’apprentissage, ses formations qui débouchent sur des CAP sont dispensées entièrement à distance.

Le 11 avril, l’Atelier des chefs a accueilli virtuellement ses premiers apprentis. Le Centre de formation d'apprentis (CFA) que vient de créer ce prestataire de formation a en effet la particularité de proposer des parcours intégralement à distance pour préparer sept CAP : cuisine, pâtissier, boulanger, électricien, petite enfance, esthétique et coiffure. Cette nouvelle offre s’inscrit dans la stratégie de diversification des activités de l’Atelier des chefs basée sur le digital. L’organisme spécialisé à l’origine dans les cours de cuisine pour les particuliers s’est lancé dans la formation en ligne il y a quelques années en développant une plateforme digitale et des méthodes pédagogiques adaptées : suivi individualisé, contenus multi-formats, évaluations tout au long du parcours, travaux pratiques supervisés par des experts à distance, organisation de challenges et défis, forums d’échanges entre apprenants, etc.

Des parcours plus souples

Intérêt de la formule encore peu répandue sur le marché de l’apprentissage : la formation est accessible quelle que soit la situation géographique des candidats. « Les apprentis peuvent débuter à tout moment, se former sans contrainte de lieu et progresser à leur rythme, la durée du parcours théorique pouvant être adaptée », ajoute François Bergerault, co-fondateur de l’Atelier des chefs. Au lieu de deux ans habituellement, la durée de la formation théorique peu ainsi varier de six à 18 mois. Cette flexibilité facilite par ailleurs l’organisation des périodes d’alternance en entreprise.

Des jeunes en reconversion

Suivre des parcours dispensés entièrement à distance suppose cependant d’être relativement autonome. « Nous nous adressons à des jeunes plus âgés que ceux qui entrent en CAP dans les CFA traditionnels. Les jeunes que nous accueillons ont souvent entamé d’autres études et décident de changer de voie pour apprendre un métier qui leur tient à cœur », indique le co-fondateur de l’Atelier des Chefs. Ce CFA d’un nouveau genre cible une centaine d’apprentis cette année. Prochaine étape : élargir son offre de formation pour viser le millier d’apprentis à l’horizon 2025.

Une organisation adaptée

Pour créer son CFA, l’Atelier des chefs a dû faire évoluer ses statuts, se conformer aux obligations inhérentes à cette modalité de formation dont le respect d’indicateurs supplémentaires dans le cadre de la certification Qualiopi. L’organisme de formation qui a embauché l’an dernier un ancien directeur de CFA est en train de recruter une personne qui sera chargée des relations avec les employeurs. « Dans le cadre de nos activités de formation, nous avons déjà développé un réseau d’entreprises que nous allons continuer à étoffer », précise François Bergerault.

Estelle Durand (Centre Inffo pour Défi métiers)

 

Tags : formation à distance | apprenti | CFA | CAP