Apprentissage : Défi métiers dresse un premier bilan de ses interventions

25 Juin 2021

© Fotolia En 2021, Défi métiers, le Carif-Oref francilien, a été mobilisé afin d’accompagner la Drieets dans la mise en place d’une cellule régionale d’accompagnement des jeunes sans contrat d’apprentissage.

Dans le cadre du plan #1jeune1solution lancé en juillet 2020, le Gouvernement a mis en place un dispositif spécifique afin de contribuer au développement de l’apprentissage et ceci malgré la crise sanitaire. Il a permis aux candidats à l’apprentissage de bénéficier d’une période plus longue (6 mois au lieu de 3) après leur entrée en formation pour trouver un employeur et signer un contrat d’apprentissage. Parallèlement, les Centres de formation d’apprentis (CFA) ont reçu une indemnité de prise en charge à hauteur de 500€ mensuels par futur(e) apprenti(e). L’employeur, signataire d’un contrat d’apprentissage, a lui aussi perçu une aide plus élevée.

Comme chaque année, certaines des personnes inscrites en apprentissage n’ont pas réussi à trouver un employeur et ce malgré les 3 mois supplémentaires accordés. A la demande de l’Etat, les services déconcentrés du ministère du Travail ont été mobilisés, avec le soutien des Carif-Oref, pour mettre en place des cellules régionales afin d’accompagner les personnes n’ayant pas signé de contrat d’apprentissage à la fin de la période des 6 mois. Objectif : étudier le cas des jeunes sans contrat afin de trouver la solution la plus adaptée à leurs projets en mobilisant les différents acteurs des territoires, services publics de l’emploi, services académiques d’orientation, services territoriaux du ministère du Travail, etc.

En Ile-de-France, Défi métiers s’est investi au côté de la Direction régionale interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Drieets) pour :  

  • mobiliser les acteurs (mentionnés ci-dessus) ;
  • définir un processus de mise en relation des « jeunes » en sortie de dispositif avec les acteurs pertinents ;
  • interroger les CFA afin de connaître leur situation ;  
  • informer les CFA sur les solutions proposées aux personnes sortant du dispositif et les procédures d’accompagnement mises en place ;
  • communiquer en direction des personnes sortant du dispositif ;
  • accompagner la Drieets dans la réalisation de son reporting régulier au ministère.  

Au regard du volume potentiel de situation à traiter en Ile-de-France, décision a été prise de mettre en place des cellules départementales (animées par les référents apprentissage des DDETS et mobilisant les acteurs locaux) en coordination avec la cellule régionale (animée par la Drieets et Défi métiers).

Ainsi entre février et fin juin, le Carif-Oref francilien, par sa mobilisation aux côtés de la Drieets, a permis la mise en réseau d’acteurs dédié à l’accompagnement des personnes arrivant en fin de dispositif, la création et la mise à disposition d’outils de suivi pour les cellules départmentales.

Par ailleurs, en s’appuyant sur les données transmises par l’Opco EP, Défi métiers a pu analyser et partager les données portant sur les effectifs franciliens. Une prise de contact auprès des CFA les plus concernés a permis d’identifier un décalage important entre les données transmises et les problématiques rencontrées par lesdits CFA. Grâce à ce travail, Défi métiers a rédigé et diffusé un état des lieux auprès des acteurs d’accompagnement, permettant ainsi une meilleure compréhension desdites problématiques et un meilleur ciblage des informations à transmettre. Afin de mieux orienter les personnes sortant du dispositif sans contrat d’apprentissage, les CFA ont été destinataires d’un document rappelant les différents services d’accompagnement proposés par chacun des acteurs.

Enfin, Défi métiers a aussi communiqué sur ce dispositif en publiant sur son site un dossier dédié et en créant un flyer à destination des jeunes et de leur famille pour les informer sur les solutions existantes.

Catherine Gwet

Tags : Défi métiers | apprentissage | drieets | #1jeune1solution | RCO