Appli CPF dans le secteur social : offre réduite et difficultés de référencement

12 Décembre 2019

Appli CPF dans le secteur social : offre réduite et difficultés de référencement © Adobe Stock Trois semaines après l’ouverture de l’appli « Mon compte formation », les organismes de formation du secteur social peinent à y référencer des offres éligibles au CPF. Notamment à cause du manque de titres certifiants dans la branche.

Pas sûr que les salariés du secteur social trouvent chaussure à leur pied sur l’appli « Mon compte formation ». Et pour cause, l’offre les concernant y est quasi-inexistante.

À ce jour, seuls une trentaine d’établissements de formation en travail social sur les 120 adhérents à l’Unaforis (Union nationale des acteurs de formation et de recherche en intervention sociale) y sont inscrits, et pour seulement 20 % de leur offre. Plusieurs raisons expliquent ce démarrage poussif.

Pas de blocs de compétences

Le principal problème est lié au paysage des formations. « La branche n’a pas développé de certificats de qualification professionnelle de courte durée qui seraient facilement finançables via le CPF, explique Diane Bossière, déléguée générale de l’Unaforis. Les métiers du travail social (1) sont accessibles par des diplômes d’État dont aucun n’est structuré en blocs de compétences, ce qui les rend inabordables en autofinancement par le CPF ». Pour quatre diplômes d’État – assistant de service social, éducateur spécialisé, éducateur technique spécialisé et éducateur de jeunes enfants – le découpage en blocs de compétence a été présenté la semaine dernière à la commission professionnelle consultative (CPC), qui a six mois pour statuer. « Une démarche tardive malgré nos alertes répétées », regrette Diane Bossière.

Peu de certifications enregistrées

Concernant les titres professionnels, très peu sont enregistrés au Répertoire spécifique et donc éligibles au CPF (Compte personnel de formation) : le certificat de moniteur d’atelier et celui d’assistant de soins en gérontologie étaient jusqu’ici les seuls. Récemment ont été ajoutés les titres privés de dirigeant d’entreprise d’économie sociale et solidaire, et de responsable de secteur services à la personne. « Mais ceux de maîtresse de maison ou de surveillant de nuit ne sont toujours pas enregistrés, déplore Diane Bossière, notre secteur n’est pas prêt ».

« Il est vrai que nous avons peu de demandes provenant de ce secteur qui pourtant a un gros enjeu de compétences, confirme Mickaël Charbit, directeur de la certification professionnelle à France compétences, il y a peu d’initiatives sur des titres privés dans une logique de spécialisation ou de développement des compétences, c’est un secteur qui historiquement s’est orienté vers une réponse de l’État ». L’Unaforis souhaite faire bouger les choses et va déposer quatre nouvelles demandes d’enregistrement (2).

Soucis techniques

Les autres difficultés qui ont freiné le référencement sur « Mon compte formation » sont d’ordre technique. « Les transferts automatiques depuis les plateformes du Carif-Oref n’ont pas bien fonctionné, et les fiches importées du RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) n’étaient pas à jour, donc nous avons dû rentrer nos formations manuellement dans l’appli », explique Virginie Gresser, directrice générale de l’IRTS Franche-Comté.

Un long travail, pour un référencement pas toujours optimal : « Nous sommes effarés des résultats qui sortent, ajoute Virginie Gresser, pour une formation d’éducateur spécialisé à Besançon, l’appli propose d’abord des formations à distance, cela créé une grande confusion pour les usagers, et la recherche par centre de formation n’est pas prévue ». L’Unaforis travaille en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations pour lever ces obstacles. Elle attend avec impatience la deuxième version de l’appli.

Mariette Kammerer (Centre inffo pour Défi métiers)

(1) 13 diplômes définis par le Code de l’action sociale et des familles
(2) Sur les titres de référent de parcours ; acteur de développement social territorial ; accompagnement de personnes autistes ; et accompagnement des usagers à l’utilisation du numérique

 

Tags : application | CPF | Caisse des dépôts | sanitaire et social