Accueil et intégration des réfugiés : le Lab'r mobilise les acteurs prêts à innover

17 Décembre 2018

© Défi métiers La Délégation interministérielle à l'accueil et à l'intégration des réfugiés (DiAir) lance de nouvelles modalités de coopération entre acteurs pour trouver collectivement des solutions.

Comme annoncé à l’été 2017 dans le plan d’action pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires, un délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés a été institué auprès du ministre de l’Intérieur. Sa mission : participer à la définition et à l’animation de la politique d’accueil et d’intégration des réfugiés.

Nommé à cette fonction en conseil des ministres du 24 janvier 2018, Alain Régnier, préfet, a constitué son équipe de conseillers mis à disposition de ministères (Solidarité et de la Santé, Education nationale, Cohésion des territoires, Transition écologique et solidaire, Travail) et de la délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement.

Les domaines d'intervention de la Délégation concernent la maîtrise de la langue française, l'accès au logement, l'accès à l'emploi et à la formation professionnelle, l'accès aux droits, la prise en charge sanitaire et sociale, et l'accès à l'éducation et à la culture. Ces thèmes ont inspiré ceux travaillés lors de la première édition de l'agora « Travailler autrement », le 11 décembre dernier à Paris.

Qu'est-ce que le Lab'r ?

Cette journée visait à lancer le Lab'r, une nouvelle façon de collaborer et de proposer des solutions aux défis de l'accueil et de l'intégration. Réunissant de nombreux acteurs (monde académique, société civile, réfugiés, administrations, collectivités, entreprises), le Lab'r offre un espace commun pour proposer, innover, rapprocher et inspirer.

A partir des décisions stratégiques prises dans le « board », instance de pilotage stratégique, des thèmes ont été proposés aux 200 participants : accès aux droits, logement, changer le regard, travail et formation, langue et culture, rendre les réfugiés acteurs de leur projet de vie.

Une démarche originale était alors initiée : un world café pour croiser les regards et approfondir ces thèmes. Des productions d'une grande richesse nourriront les fabriques, groupes de travail innovants réunissant un groupe d'acteurs diversifié sur le thème, dont la mission est d'offrir des outils et actions concrètes.

Des outils au service des acteurs

Rendez-vous annuel, l'Agora a pour ambition d'interconnecter les réseaux et de mettre en place de nouvelles collaboration. Le temps de travail en créativité de la matinée a été suivi de réflexions sur les contributions de la recherche sur les migrations et l'intégration avec :

  • François Heran, professeur au Collège de France et directeur de l'Institut Convergences Migrations sur « la recherche dans le débat public » ;
  • Christophe Bertossi, directeur du Centre Migrations et Citoyenneté à l'Institut français des relations internationales sur le thème de « la recherche et décision publique » ;
  • Geneviève Garrigos, ancienne présidente d'Amnesty International, dont le témoignage a offert un regard particulier sur l'exil et la migration.

Les travaux produits lors de la matinée sont disponibles sur le site Lab'r, lancé lors de l'agora. A découvrir également sur ce site, Agi'R, plateforme numérique visant à simplifier les démarches administratives et à proposer des intiatives citoyennes (cours de français, sport, culture, etc.), qui poursuit ce travail de mobilisation avec déjà 47 candidatures. Bien présente dans l'ingénierie et les méthodes d'apprentissage du français, l'innovation est ici mobilisée comme méthode de travail au service des politiques publiques et de l'accompagnement des réfugiés.

Christine Barret-Labre

Tags : refugiés | accès à l'emploi | accès à la formation | RCO