« #1jeune1solution » : Recruter des jeunes dans votre entreprise, un intérêt partagé (webinaire Défi métiers)

15 Octobre 2020

« #1jeune1solution » : Recruter des jeunes dans votre entreprise, un intérêt partagé (webinaire Défi métiers) © Andrea Picquadio (Pexels) Ce webinaire, organisé le 6 octobre, avait pour objectif de décliner les mesures d’aides aux entreprises visant à favoriser le recrutement des jeunes. Il a réuni environ 225 participants.

Pour Gaetan Rudant, Directeur régional de la Direccte Ile-de-France, « le plan #1 jeune1solution vise à ce que les entreprises soient en situation de faire un geste fort en faveur de l’emploi des jeunes ». Pour faciliter leur embauche, le plan se déploie autour d’un dispositif général destiné à accompagner les entreprises et d'aides ciblées sur les apprentis, les jeunes éloignés de l’emploi et les jeunes issus des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Un soutien financier de 4 000 euros

Ce « coup de pouce » est mobilisé pour le recrutement d’un jeune de moins de 25 ans, en CDI ou CDD de plus de 3 mois, entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021. Pour obtenir le financement, les entreprises peuvent se connecter sur le site de l’ASP via le téléservice « Sylae ».

Cette aide de 4 000 euros est sans limite d’âge pour les personnes Reconnues en qualité de travailleurs handicapés (RQTH) recrutées entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021. L’aide de l’Etat complète les dispositifs d’accompagnement au recrutement de l’Agefiph comme l’aide à l’accueil, à l’intégration, à l’évolution professionnelle plafonnée à 3 000 euros et l’aide majorée à la conclusion d’un contrat en alternance.

Lahouari Merabti, délégué régional de l’Agefiph Ile-de-France, rappelle que ces aides contribuent à remplir son obligation d’emploi.

L’aide au recrutement d’alternants

L’apprentissage est devenu une voie d’excellence avec des sorties positives en emploi.

Pour encourager les entreprises à investir dans le développement des compétences par la voie de l’alternance, l’Etat crée une aide financière de 5 000 euros pour le recrutement d’un apprenti mineur et de 8 000 euros pour un apprenti majeur entre le 1er juillet 2020 et 28 février 2021.

L’aide couvre 100 % du salaire minimum de l’apprenti de 16 à 20 ans et 80 % du salaire de l’apprenti de 21 à 25 ans révolus : un reste à charge très faible pour les entreprises.

Les Contrat initiative emploi (CIE)

Les CIE du secteur marchand sont réactivés. Initialement réservés aux Départements d'Outremer (DOM), ils sont désormais mobilisables sur l’ensemble du territoire national pour les jeunes âgés de moins de 26 ans et limité à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap.

Le CIE repose sur un triptyque : accompagnement (tutorat) + mise en situation professionnelle + formation dans les secteurs et filières stratégiques du plan.

Le taux de prise en charge unique par l’Etat est de 47 %.

Les emplois francs +

Ce dispositif, expérimenté en Ile-de-France, est élargi à l’ensemble des Quartiers politique de la ville (QPV) et bonifié pour devenir plus attractif pour tous les contrats conclus entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021.  

Les clubs entreprises

« La France, 1 chance, les entreprises s’engagent pour une société inclusive » participe à lutter contre le chômage des jeunes. Cette initiative se structure par la mise en place de clubs d’entreprises au niveau départemental et infra départemental.

Les entreprises qui souhaitent traduire leur implication d’« entreprise responsable » peuvent adhérer à ces clubs sur la base d’une charte d’engagement.

Télécharger le support de présentation

Pauline Baumgartner

Tags : #1jeune1solution | jeunes | insertion | entreprises

Replay du webinaire