Les métiers de la communication

Mis à jour le 28 Juillet 2014

Les métiers de la communication © Fotolia Le secteur de la communication rassemble un large éventail d'activités, visant à promouvoir l'image d'un produit, d'un service, d'un événement, d'une personne ou d'une organisation.

Introduction

La communication, devenue aujourd'hui omniprésente, concerne l'ensemble des secteurs d'activités. En 2010, selon les « chiffres clés » publiés par l'union des annonceurs (UDA), plus de 68 000 entreprises (conseils, médias et prestataires de services) travaillaient en partie ou en totalité pour la communication des annonceurs, employant plus de 377 000 personnes.

Les contours de la communication sont en effet très vastes. Ce secteur fait intervenir de nombreux professionnels, qui peuvent exercer leur activité dans différents types d'entreprises et sous différents statuts :

  • dans les services internes de communication d'une organisation (entreprise, association, ou fonction publique) ;
  • en agence (agence de communication généraliste ou spécialisée, agence de publicité) ;
  • dans les régies publicitaires (en charge de la vente des espaces publicitaires des différents médias) ;
  • en indépendant (conseillers en communication, journalistes d'entreprise, photographes, illustrateurs, etc.).

Un secteur féminisé

Selon l'Insee, le secteur de la publicité (agences et régies) employait 51 % de femmes en 2010. Le secteur du conseil en relations publiques et communication est encore plus féminisé : sur 10 366 salariés en 2010, il comptait près de 60 % de femmes.

Une majorité d'activités de communication situées en Ile-de-France

L'Ile-de-France concentre une grande partie des emplois du secteur de la communication. Selon l'observatoire des métiers de la publicité, 47 % des entreprises de publicité étaient implantées dans la région en 2010. Le territoire héberge également un grand nombre de salariés travaillant dans le domaine de la communication institutionnelle, en raison de la présence importante de sièges sociaux d'entreprises et d'administrations publiques. Géographiquement, la majorité de ces emplois sont situés à Paris et dans le département des Hauts-de-Seine.

L'Ile-de-France accueille les sièges de grands groupes de communication, de dimension internationale et aux effectifs importants (tels Publicis, Havas, Public System ou TBWA). Néanmoins, la majorité des entreprises du secteur est constituée de petites agences, n'employant que quelques salariés, ou de travailleurs indépendants.

Les activités concernées

La communication regroupe l'ensemble des activités visant à faire passer un message ou à promouvoir l'image d'un produit, d'un service, d'un événement, d'une personne ou d'une organisation auprès d'un public cible : médias, collaborateurs, clients, actionnaires, pouvoirs publics, etc. Deux grandes  catégories de communication peuvent être distinguées :

  • la communication institutionnelle (aussi appelée communication d'entreprise ou « corporate »), qui vise à promouvoir l'image d'une organisation auprès de ses collaborateurs en interne (communication interne) ou auprès de ses différents publics en externe (communication externe) ;
  • la communication de marque, ou communication produit, qui vise à promouvoir un produit ou un service particulier.

L'une et l'autre peuvent mettre en oeuvre une grande variété d'actions de communication : publicité (campagnes média, marketing direct, etc.), événementiel (organisation de voyages, de séminaires, etc.), création éditoriale ou digitale, relations presse, relations publiques, mécénat, lobbying, etc.

Des fiches et des vidéos sur différents métiers de la communication sont consultables sur www.lesmetiers.net, un site animé par Défi métiers.

Les opportunités actuelles et à venir

Le secteur de la communication connaît des mutations importantes, en raison de l'arrivée d'internet et de nouveaux supports de communication (mobiles, tablettes, etc.). La baisse des recettes publicitaires de la presse et de la télévision affecte en premier lieu les régies publicitaires, qui doivent se réorganiser. Ces entreprises se tournent désormais vers le web, et réorientent leurs métiers, notamment vers l'ad-exchange (marché de l'achat et de la vente de publicité sur internet). Du côté des agences, qui pâtissent également de budgets en baisse, les recrutements se concentrent sur des expertises techniques en lien avec la communication digitale (experts en référencement, data-analyst, développeurs, etc.).

Pour les jeunes diplômés, l'entrée sur le marché du travail s'avère difficile. Ces derniers doivent souvent passer par des contrats précaires et mal rémunérés, avant de se constituer un réseau et pouvoir se stabiliser dans l'emploi. La publicité génère un fort engouement et le nombre de jeunes formés est supérieur aux besoins en recrutements. Davantage d'opportunités existent dans les autres secteurs de la communication : relations publiques et relations presse, communication événementielle, communication RH, etc. La communication institutionnelle ne doit ainsi pas être négligée, dans le privé comme le public (environ 15 000 agents travaillent pour la communication publique, selon l'association Cap'Com).

Repères chiffrés

Infographie 1 : Nombre d'entreprises et effectif dans le secteur de la publicité par taille d'entreprise (en %)

Les métiers de la communication
Observatoire des métiers de la publicité, Rapport statistique emploi et formation secteur publicité 2009-2010 – traitement Défi métiers

Infographie 2 : Répartition géographique des entreprises de publicité (six premières régions) (en %)

Les métiers de la communication
Observatoire des métiers de la publicité, Rapport statistique emploi et formation secteur publicité 2009-2010 – traitement Défi métiers

Infographie 3 : Types de communication pratiqués par les responsables de communication en entreprise

Les métiers de la communication
Baromètre UDA Harris Interactive sur la communication d’entreprise, 2013 - traitement Défi métiers

Tags : communication | publicité | agences | Ile-de-France | mutations économiques