Bilan de compétences

Mis à jour le 01 Décembre 2016

Bilan de compétences © Pôle emploi Le Bilan de compétences est une démarche volontaire qui permet à chacun, sans conditions de niveau scolaire, d’âge ou de statut, de faire le point sur sa situation professionnelle.

Objectifs

Le Bilan de compétences a pour objectif d'aider le bénéficiaire à analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et motivations, afin de définir un projet professionnel ou de formation.

Bénéficiaires

Le Bilan de compétences s’adresse à tous les publics, notamment :

  • les salariés en CDI ou CDD ;
  • les agents des différentes fonctions publiques ;
  • les demandeurs d’emploi ;
  • les particuliers.

Modalités d'inscription

Les salariés peuvent accéder au Bilan de compétences selon différentes voies :

  • à l’initiative de l’employeur, sous réserve de l’accord du salarié, au titre du Plan de formation de l’entreprise ;
  • à l’initiative du salarié au titre du Congé de bilan de compétences ;
  • à l’initiative du salarié, en accord avec l’employeur, au titre du Compte personnel de formation (CPF) ;

A noter :  le salarié qui effectue son Bilan de compétences hors temps de travail n'a pas à demander l'accord de son employeur, même dans le cadre du CPF.

Les demandeurs d’emploi peuvent avoir accès au Bilan de compétences, notamment dans le cadre du Compte personnel de formation. Pôle emploi ne propose plus de Bilan de compétences aux demandeurs d'emploi, mais une Evaluation des compétences et des capacités professionnelles (ECCP), réalisée dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP).

Contenu du dispositif

Le Bilan de compétences se décompose en trois phases :

  • une phase préliminaire (définition et analyse de la natures des besoins - information sur les conditions de déroulement du bilan - méthodes et techniques mises en œuvre) ;
  • une phase d’investigation (analyse des motivations, des intérêts personnels et professionnels - identification des compétences et aptitudes professionnelles et personnelles, évaluation des connaissances générales - détermination des possibilités d’évolution professionnelle) ;
  • une phase de conclusions (prise de connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation - recensement des facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d’un projet professionnel ou d’un projet de formation - prévision des principales étapes de la mise en œuvre du projet). Cette phase de conclusions s’achève par la présentation au bénéficiaire d’un document de synthèse.

Durée du dispositif

La durée maximale du Bilan de compétences est de 24 heures, le plus souvent réparties en séances de 2 à 3 heures. Le rythme et le nombre de séances sont définis avec la structure qui organise le bilan.
Le bilan doit s’effectuer sur une période comprise entre 3 semaines et 4 mois.
 

Rémunération et accompagnement social

Le salarié qui réalise un Bilan de compétences sur son temps de travail dans le cadre du Plan de formation, du Compte personnel de formation, ou du Congé de bilan de compétences, continue à percevoir son salaire : l’employeur verse le salaire, et se fait rembourser par le Fongecif ou l’Opca.

Financement

Le financeur du Bilan de compétences diffère selon les publics concernés  :

  • pour le salarié : employeur, Opca ou Opacif, autofinancement ;
  • pour le non salarié : Fonds d’assurance formation ou autre organisme, autofinancement ;
  • pour le demandeur d’emploi : Etat, Région, autofinancement ;
  • pour le particulier : autofinancement.

Tags : demandeur d’emploi | salarié | projet professionnel | bilan de compétences | congé de bilan de compétences